Bienvenue

Bienvenue !


Rambalh, c'est un pot pourri sur la littérature, un blog pour partager mes coups de coeur et de gueule. Rambalh signifie Bordel en Occitan et c'est un peu le cas de ce blog : de tout et surtout tout moi. Le bordel de mes goûts, de ma vie livresque, toujours en lien avec Accros & Mordus de Lecture.

vendredi 13 janvier 2012

La saga des Anges Déchus, Tome 2 : Crescendo de Becca Fitzpatrick

Ce second tome de la Saga des Anges Déchus, je l'ai gagné lors d'un concours sur le blog de Nanet, encore merci à elle pour ce lot ! Paru en mars 2011 aux Editions du Masque, 376 pages.



Quatrième de Couverture
Après une année tourmentée, Nora a retrouvé Patch, l’homme qu’elle aime et qui est maintenant son ange gardien. Alors qu’elle devrait savourer ce bonheur nouveau, un passé menaçant refait surface. Hantée par le meurtre violent de son père, la jeune fille se retrouve plongée dans un mystère qui la dépasse. Son père a-t-il payé de sa vie son ascendance néphilim ? Quand elle cherche des réponses auprès de Patch, celui-ci s’éloigne. Peut-elle vraiment compter sur lui ou cache-t-il d’autres secrets plus sombres encore ? Malgré la menace qui pèse, Nora se risque à enquêter seule, consciente que la vérité qu’elle s’apprête à dévoiler est peut-être plus terrible encore que le mensonge.

Mon avis
On retrouve Nora et Patch, désormais ensemble et heureux, prêts à profiter de l'été qui leur ouvre les bras... Seulement, rien n'est jamais rose, même si désormais Patch est un gardien. Les archanges en ont visiblement toujours après lui et l'attendent au tournant. Nora, elle, se retrouve confrontée à l'horreur de son passé : la mort de son père... Qui est la Main Noire ? Qui est cet assassin qu'on tente de lui tendre sur un plateau ? Et pourquoi Patch décide-t-il de prendre soudainement ses distances ?

Ce tome accentue plus encore mon avis mitigé du premier tome en creusant de façon plus nette encore le fossé entre la longueur des états d'âme de Nora et le passage intense mais bien trop bref de l'intrigue.

Le début du roman est marqué par la fin du couple Nora/Patch et c'est un drame : Nora devient sans surprise geignarde, insupportable, nulle en somme. Elle est brisée parce qu'elle croit que Patch ne l'a jamais aimée et même s'il tente par tous les moyens de lui expliquer qu'il doit être prudent et être discret, elle, elle ne voit juste que le fait qu'il ne reste pas des heures à la regarder langoureusement, qu'il raccompagne Marcie Millar chez elle et qu'il a prêté sa casquette à cette bimbo blonde alors qu'elle, elle n'a eu le droit qu'à le voir renoncer à l'humanité pour elle : c'est fou ce qu'il est horrible comme type ce Patch quand même.
Il est normal qu'elle soit mal, on est d'accord, mais de là à la rendre aussi inintéressante que dans le premier tome, c'est aller trop loin. On tente de se plonger corps et âme dans l'intrigue mais l'auteur nous casse dans notre élan en faisant des lamentations de son héroïne le thème principal du bouquin.

Heureusement, arrivé vers la moitié du livre, on a le droit à de l'action, à découvrir plus encore les personnages secondaires et à voir Nora se bouger un peu. Elle commence petit à petit à trouver un sens cette petite et on se dit "ouf". Et puis l'étau se resserre autour de ce mystérieux meurtrier, on commence à sortir des noms, à se demander qui peut ou ne pas être...
La fin est haletante, comme dans le premier roman : Becca Fitzpatrick est douée dans ses intrigues, dommage qu'elle n'exploite que peu ce talent. La fin est à la fois étonnante mais logique... J'avais mis le nom sur le meurtrier mais uniquement à cause d'indices trouvés malgré moi sur le net. Sans ça, je pense que le nom ne serait sorti de ma tête qu'au dernier moment : un bon moment rempli de suspense donc.

Le plus de la fin ? Elle est juste inachevée et donne envie de dévorer le prochain tome qui bien sûr n'est pas encore sorti. Les révélations sont enfin nombreuses dans ce tome mais elles sont entourées de tellement de mystères supplémentaires qu'on ne se sent pas rassasiés et c'est là que Becca Fitzpatrick tape fort : elle a trouvé le moyen de fidéliser les lecteurs, même les plus sceptiques comme moi. Je sais que je vais lire la suite, quitte à devoir subir encore l'amour mielleux entre Patch et Nora parce que l'histoire de fond le mérite. Et puis sait-on jamais : peut-être que le début d'évolution de l’héroïne n'est que le début...
Toujours pas de coup de coeur pour cette saga mais, au risque de me répéter, quelque chose de bon qui fait qu'on continue malgré les points négatifs !

Encore merci à Mutinelle pour m'avoir offert le premier tome de la saga, merci à Nanet de m'avoir permis de gagner le second et merci à Pacth & Vee de rendre Nora moins insupportable !

La suite *.*

jeudi 5 janvier 2012

La saga des Anges Déchus, Tome 1 : Hush Hush de Becca Fitzpatrick

Ce livre m'a été offert par Mutinelle lors du Swap de Noël du forum Morsures & Sotilèges, merci à elle. Livre paru en 2011 aux éditions pocket. 382 pages. Premier tome de la saga des Anges Déchus.



Quatrième de Couverture
Son nom affole toutes les filles du lycée. Patch est beau, ténébreux, sulfureux. Mais lui ne voit que Nora... qui s'en passerait bien. Patch semble en savoir long, trop long sur son compte: la mort brutale de son père, son manque d'assurance, la moindre de ses pensées... L'attention qu'il lui porte la fascine, l'inquiète. Qui est vraiment ce garçon? Est-il lié aux incidents bizarres qui se multiplient autour d'elle? Portland se fait bientôt le théâtre d'un combat vieux comme le monde. En suivant cette gueule d'ange jusqu'aux portes de la mort, la lycéenne risque bien de se brûler les ailes...


Mon avis
Nora, jeune fille studieuse ayant perdu son père un an plus tôt, est du genre à ne pas s'intéresser aux garçons : pas un seul n'est capable d'attirer son attention alors que Vee, sa meilleure amie, ne voit qu'eux. Et puis un jour, un plan de classe modifié va changer ça : elle se retrouve à travailler avec Patch, un type qu'elle n'avait jamais remarqué avant et qui l'intrigue et la drague ouvertement. Elle sent qu'il est dangereux, sa raison lui dit de lutter mais l'attraction physique, elle , est plus forte... Mais qui est Patch ? Et pourquoi Nora a-t-elle cette impression de danger ?

On retrouve une nouvelle fois le modèle qui semble plaire aux auteurs américains : une fille simple, maladroite, timide et pourtant superbe qui attire LE mec dont toutes les filles sont amoureuses en secret alors qu'elle ne l'avait jamais remarqué avant... Ce modèle-là est celui qui m'exaspère le plus car il est celui qui malheureusement semble marcher le plus auprès des lecteurs...
Parlons donc de Nora : elle est très intelligente mais elle est aussi naïve et beaucoup trop indécise... Tout le roman, écrit à la première question, tourne autour du "oui/non/oui/non" et ça en devient lassant. On a envie de prendre Nora par les épaules et de lui dire de stopper le mode girouette pour enfin faire comme Vee, son amie rafraichissante et drôle. Nora, pour une fille qui n'a jamais été intéressée par les garçons, tombe bien vite amoureuse de Patch : l'auteur insiste bien en début de roman sur le côté indifférent de Nora vis à bis du sexe opposé... Mais plus rien dans le reste du livre ne colle avec ça. Heureusement que Nora a quand même de bons côtés et un certain courage qui vont la mener loin et combattre chez le lecteur l'agacement constant qu'elle produit.
Pacth, lui, est l'archétype du mauvais garçon torturé qui a des excuses et qui tombe miraculeusement amoureux d'une fille quelconque qui n'a rien en commun avec lui : autant on peut comprendre que Nora flanche, autant pour Patch, c'est un mystère... Peut-être que la suite de la saga nous le révèlera mais là où on aurait pu croire que Patch était tombé amoureux de Nora en plusieurs mois (je ne spoilerai pas plus), on est à nouveau ramenés à la réalité de la romance pour adolescent à la fin du livre quand il explique à Nora qu'il a bien cherché à se rapprocher d'elle à partir de ce cours de biologie et que c'est après ça qu'il a hésité sur sa "mission personnelle". Bref, l'auteur aurait pu rendre plus réaliste cette histoire d'amour mais elle ne l'a pas fait.
Après, il y a bien sûr Marcie, la petite garce trop canon mais trop conne qui tente de s'immiscer dans la vie de nos copines : le tome 2 au moins, commence à casser sur ce mythe (je n'en dirai pas plus ici). Jules et Elliot, eux, sentent le louche à plein nez et forcément, notre héroïne pas du tout intéressée par les garçons se met à les fréquenter...

Pour l'histoire, creuser le passage biblique concernant les anges déchus est un coup de maître : ça nous fait espérer que la mode vampire commence à s'essouffler et qu'on va enfin avoir le droit de plonger dans de nouvelles thématiques... Personnellement, je suis conquise par le thème des anges, par ses explications, par ses sources (je suis tombée amoureuse du thème avec la série Hex la malédiction, c'est sûrement pour ça) et son style d'écriture ne fait que renforcer l'intérêt de tout ça. Becca Fitzpatrick sait garder le mystère même si il est facile de deviner qui est le grand méchant de tout ça : j'ai été un peu déçu de ne pas pouvoir être surprise mais les explications qui en découlent m'ont quand même réconfortée.
Je trouve dommage dans ce livre que l'histoire d'amour tienne une trop grande place et que l'intrigue soit reléguée au second plan : les trois quarts du livre concernent Nora et ses doutes vis à vis de Patch en tant que copain et non en tant qu'ange déchu. L'intrigue a un potentiel énorme, elle est prenante et sait elle qui fait que je vais continuer cette saga en priant pour que Nora grandisse et qu'elle nous laisse un peu profiter de l'histoire...

C'est donc avec un avis mitigé que je ressors de cette lecture. Une intrigue très bonne et attractive contre une histoire d'amour mielleuse et étalée un peu trop. Je me dis que c'est à cause du point de vue interne utilisé et que l'intrigue vaut vraiment le coup de s'accrocher. Je conseille ce livre aux fans du genre et à ceux qui adorent les histoires d'amour du genre. Pour ceux qui comme moi, sont allergiques à l'amour facile dans la littérature, vous pouvez lire la saga si vous vous sentez capable de surmonter tout ça.

Merci Muti !

lundi 2 janvier 2012

Challenge Théâtre pour 2012 sur A&M

Je me lance ! J'avais envie de faire le grand saut depuis un bon bout de temps déjà et finalement, je me suis dit "Eh Aurélie, attends les Challenges de ton propre forum pour faire ce petit plongeon !" et c'est ce que j'ai fait ! Les Challenges A&M seront mes premiers engagements, mes premiers pas dans cette aventure !

On commence avec le Challenge Théâtre 2012 : j'ai déjà chroniqué une des pièces, j'en ai lu (il faut que je les ressorte pour les chroniquer d'ailleurs) et certains sont dans ma PAL donc je suis armée pour cette aventure là !



1. Roméo et Juliette, Shakespeare ♣ PAL
2. Les fourberies de Scapin, Molière
3. Le jeu de l'amour et du hasard, Marivaux
4. Le Cid, Corneille
5. Antigone, Jean Anouilh ♣ Lu
6. La cantatrice chauve, Ionesco
7. Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand
8. Le mariage de Figaro, Beaumarchais ♣ PAL
9. Le sorcières de Salem, Arthur Miller ♣ Lu et chroniqué
10. Huis clos, Jean Paul Sartre
11. Nos amis les humains, Bernard Werber
12. Une femme sans importance, Oscar Wilde
13. Les combustibles, Amélie Nothomb
14. Les monologues du vagin, Eve Ensler
15. On ne badine pas avec l'amour, Alfred de Musset
16. Rhinocéros, Ionesco
17. Fin de partie, Samuel Beckett
18. Musée haut, musée bas, Jean Michel Ribes
19. La machine infernale, Jean Cocteau
20. L'illusion comique, Corneille ♣ Lu mais à relire

Je débute donc à ce stade là, en ayant déjà un score de 1/20 !

Vive A&M !

Le Blog du Moment : Lire @ Montpellier


On fête encore et toujours la nouvelle année sur Rambalh et aujourd'hui, je poste un nouveau blog coup de ♥ : Lire @ Montpellier, le blog d'un club de lecture de Montpellier que je viens tout juste de découvrir ! Je vous avais bien dit que Rambalh serait aussi un lieu de partage sur la culture sudiste : quoi de mieux qu'une bonne adresse bien de chez moi ? Le club a été créé en septembre 2011 et compte déjà deux lectures communes à son actif ! Les réunions se font chaque mois dans un lieu public de la ville de Montpellier pour discuter bien évidemment du livre lu et un compte rendu est fait sur le blog. J'adhère à l'idée : c'est un bon moyen de partager et il ne fait aucun doute que je vais me pencher un peu plus sur ce petit club du sud !

Enjoy it !

dimanche 1 janvier 2012

Nouvelle année, nouvelle tenue !

Et si on fêtait l'année 2012 qui commence par un changement de design ? C'est l'hiver, les paysages sont clairs, le froid est là (enfin, pas chez moi puisque aujourd'hui la température a dépassé les 20 °C) et il est temps de changer tout ça !



Je vous souhaite à tous une excellente année 2012 ! Je vais, comme chacun, tenter de tenir mes résolutions et en profiter au maximum ! Toujours plus de fêtes, de musique, de lecture, de bon temps ! Que la vie vous soit belle !

Et encore une fois : bonne année 2012 !